mon aîné est jaloux

Mon aîné est jaloux : que faire ?

Gérer la jalousie dans la fratrie

Toute la famille est heureuse d’apprendre l’arrivée d’un bébé dans le foyer. Tout le monde sauf votre enfant aîné qui montre des signes de jalousie depuis cette annonce. Quels sont les comportements à surveiller ? Comment réagir si mon aîné est jaloux ? Voici toutes les clés pour apaiser le climat familial.

Les manifestations de la jalousie 

La jalousie d’un enfant envers son frère ou sa sœur peut se manifester de différentes manières :

Comportements régressifs

Il arrive très souvent qu’un enfant régresse à l’annonce de la grossesse de sa mère. C’est un comportement normal qu’il s’agit d’accompagner de la meilleure façon possible. Inconsciemment ou non, le changement lui fait peur, il aimerait redevenir bébé pour que ses parents ne lui échappent pas. Les comportements régressifs incluent le pipi au lit, le refus de manger avec une cuillère ou le retour du biberon au petit déjeuner. Son sommeil aussi peut être impacté : refus d’aller se coucher, pleurs et cauchemars sont monnaie courante.

Crises de colère

Votre bambin, d’habitude si calme, se met à entrer dans des colères injustifiées. Elles peuvent arriver pour des raisons insignifiantes, comme l’obligation de donner la main pour traverser la rue. Il peut aussi soudainement ne plus vouloir aller à la crèche ou chez nounou. Lorsque vous le récupérez le soir, il fait la tête. Il est important de ne pas trop y prêter attention. L’enfant a besoin de garder un cadre et ses repères pour ne pas se sentir davantage déstabilisé. La solution ? Le rassurer et lui montrer un maximum d’affection malgré les crises devenues fréquentes.

Accompagner l’enfant dans son nouveau rôle

Avant l’arrivée du bébé

  • Parler du bébé pendant la grossesse. Lorsque le test s’est révélé être positif, vous avez sauté de joie. Vous êtes heureuse et ça se voit. Partagez ce bonheur avec votre enfant aîné, montrez-lui à quel point c’est une bonne nouvelle. Proposez-lui de toucher votre ventre, de parler à ce futur compagnon. Pour que l’expérience soit plus concrète, mois après mois, regardez ensemble quelle taille fait le bébé dans votre ventre. Il est important que tous les deux, ils créent des liens bien avant que vous accouchiez. Il aura très envie de revendiquer son futur statut à ses amis à l’école.
  • Le laisser exprimer ses émotions. L’annonce de l’entrée d’une nouvelle personne dans la famille peut générer de nombreuses émotions chez l’enfant. Il peut se poser un tas de questions, éprouver de la joie ou de la tristesse. Ne reniez pas les émotions négatives, elles sont normales. Dans ce cas, demandez-lui ce qui le tracasse et répondez à toutes les questions qu’il se pose. Devenir grand frère ou grande sœur est une grande responsabilité ! Pour ne pas garder de colère en lui, il peut dessiner ce que cette annonce lui fait ressentir.
  • Lui raconter ce qui va changer. Préparez l’enfant aîné au fait qu’il va devoir partager l’amour et l’attention de ses parents. Expliquez qu’au début, bébé ne va pas beaucoup dormir, que les adultes vont être fatigués et auront peut-être moins de patience. Mettez aussi l’accent sur le positif : papa et maman seront davantage à la maison et pourront venir le chercher à la sortie de l’école. Son bébé frère ou sœur sera aussi toujours partant.e pour une partie de câlins.
  • Le faire participer aux préparations. Et si l’enfant vous accompagnait pour choisir le lit de bébé et ses petits vêtements ? Il sera aussi fier de lui choisir un cadeau très spécial, comme une peluche ou un bavoir personnalisé. Toutes ces petites actions lui permettent de se projeter et de se dire qu’il sera aussi là pour s’occuper du nouveau-né.

Une fois que le nouveau-né est à la maison

  • Être là pour lui. L’enfant est peut-être encore petit, il a toujours autant besoin de vous. Faites preuve d’empathie, consacrez-lui des moments de qualité au quotidien. S’il se sent écouté et aimé, il sera apaisé. Essayez de comprendre ce qu’il traverse et dites-lui que tout ira bien. Cela évitera les crises et la jalousie envers le bébé.
  • Lui dire que vous l’aimez. Il doit bien comprendre que votre amour ne sera pas divisé en deux. Vous avez autant d’amour pour lui que pour le nouvel enfant. Répétez à quel point il compte pour vous, qu’il est spécial et unique à vos yeux. Dès que vous vous sentez assez en forme pour le faire, organisez des sorties rien qu’avec lui.
  • Lui donner des responsabilités. Devenir grand frère ou grande sœur, rien de tel pour le développement de l’autonomie ! L’aîné de la fratrie peut aider à débarrasser la table, ranger ses jouets et même donner le biberon au nouveau bébé. Il se sentira valorisé et développera une confiance en lui hors pair.
  • Faire preuve de justesse. Chaque enfant a des besoins distincts. Quand le cadet aura grandi, pensez à traiter les deux enfants de la même façon. Le grand frère ou la grande sœur ne doit pas être blâmé pour tout. N’oubliez pas de lui déclarer votre fierté et de le prendre dans vos bras sans modération.
  • Lui apprendre à partager. Maintenant qu’il n’est plus le seul enfant à la maison, votre bambin doit apprendre à partager avec le plus jeune. S’ils partagent une chambre, veillez toutefois à ce que chacun ait un espace dédié. Encouragez le plus grand à partager, à faire plaisir à l’autre et félicitez-le. En voyant l’aîné agir de la sorte, bébé développera à son tour une grande empathie. En revanche, ne forcez personne à donner un bien précieux à l’autre, comme son doudou par exemple.

L’annonce d’un nouveau bébé peut être un choc émotionnel pour un enfant. S’il affiche des signes de jalousie, de la patience, de l’écoute et de l’amour sont primordiaux. Nouveaux parents, découvrez le nouveau guide audio Le parent parfait n’existe pas !

Sources :

https://www.magicmaman.com

https://www.lamaisondesmaternelles.fr

Thématiques

Explorez l'univers d'IEE

Blogs de papas

Blogs de papas à explorer

Des blogs de papa à découvrir Il n’est pas rare de tomber sur un blog tenu par une maman. En trouver un qui est géré