Se connecter

Comment reconnaître un burn out parental ?




La pression est de plus en plus forte sur les parents, leurs enfants doivent être gentils, sages, de bons élèves, imaginatifs, sociables, etc… Mais certains parents craquent !!

Les parents se retrouvent confrontés à des comportements hostiles et des débordements de la part de leurs enfants, malgré tout l’amour et la bienveillance qu’ils ont pu leur apporter. Conséquence, les parents veulent fuir.

Cette dépression parentale se déclenche lorsque les parents prennent conscience que l’enfant qu’ils connaissaient devient grand et qu’il leur échappe petit à petit.

Mais alors, comment repérer les signes alertes qui concernent autant les pères que les mères.

Les signes chez les mères

1) Désir de perfection sur tous les paramètres

La progéniture devient la manière de montrer sa réussite et ses succès éducatifs. Malheureusement, la mère devient omniprésente et prend le dessus sur tous les niveaux : école, santé, relations sociales, vacances etc… L’enfant n’est plus libre de rien.

2) Etre au bout du rouleau et ne pas s’en rendre compte

3) L’ambivalence des sentiments

Même en aimant plus que tout nos bout-d’chou, on se retrouve à perdre notre sang froid, à hausser le ton plus que nécessaire. Par moment, on préfère les rejeter plutôt que de les accompagner. La mère ressent de l’injustice sur le résultat de tout son investissement.

4) L’épuisement physique

5) Sensation d’overdose de tout

Elle a l’impression que la moindre action de la vie quotidienne, surtout en relation avec les enfants revient à gravir l’Everest!

4) Troubles du sommeil

6) Troubles de l’humeur

Vous râlez, mais vraiment à répétitions, vous ne pouvez vous en empêcher et vous pensez que personne ne vous entend.

7) Absence de désir sexuel, désintérêt pour son partenaire

8) Affaiblissement de l’estime de soi

9) Isolement

10) Prise de poids ou amaigrissement spectaculaire

Les signes chez les pères

1) Déprime diffuse

2) Troubles du sommeil, souvent accompagnés de troubles de l’humeur et d’un renferment sur soi

3) Fuite dans des comportement addictifs (jeux, sports, achats compulsifs, alcool, drogues)

4) Angoisses ou symptômes d’attaques-paniques avec l’impression de vivre en apnée

5) Débordements violents avec les enfants, cris, brutalité, accompagnés de sentiments ambivalents ou de rejet des enfants

6) Conduites à risques (vitesse excessive au volant,) et sentiment de désespoir

7) Sentiment de perte de contrôle

Sentiment de perte totale de contrôle sur sa vie, sur sa famille. Il est dépassé par les évènements.

8) Envie de fuir, de ne pas rentrer chez soi

9) Difficultés dans sa libido, absence de désir sexuel, pannes, désintérêt pour la vie de couple

10) Envie d’aller voir ailleurs…

Pour pallier à ses symptômes, les parents se tourne vers le travail, pour passer le moins de temps à la maison, passent leur temps sur l’ordinateur ou des jeux addictifs. Tant que cela leur permet de fuir le quotidien familial.

Vous vous reconnaissez dans certains symptômes ? Il n’est pas trop tard ! Vous pouvez encore agir ! Commencez par faire un état des lieux, avec la famille au besoin, vous pouvez vous faire aider par un professionnel.

Les enfants ne sont pas infernales pour rien, dans la majorité des cas. Ils sentent qu’il y a une brèche et en profite pour déborder, mais ses attitudes peuvent être recadrées. N’abandonnez pas, le métier de parent est certes le plus difficile mais c’est aussi celui qui vous apportera le plus de bonheur.

Le livre Le burn out parental révèle ce phénomène, mais surtout propose des clés pour sortir de cette impasse et retrouver la joie d’être parents.

Pour plus de renseignements sur l’éducation, rendez-vous au congrès Innovation en éducation qui se déroule le 23 et 24 février sur Montpellier, réservez vos billets => https://www.innovation-en-education.fr/billetterie/

Source : https://www.huffingtonpost.fr/liliane-holstein/la-depression-liee-au-fait-detre-parents_b_5886426.html

0 responses on "Comment reconnaître un burn out parental ?"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X