Se connecter

La punition n’est plus la seule solution




Nos enfants, nous les aimons et notre priorité est de leur transmettre nos valeurs, le sens des responsabilités, une morale, etc… Comme ce sont des enfants, ils n’écoutent pas toujours tout et pour qu’ils retiennent la leçon, nous les sanctionnons. Ce comportement nous auto-rassure car nous ne passons pas pour des parents laxistes aux yeux des autres.

De plus, la répression est totalement habituelle, on entend dire « une fessée et ça rentre dans l’ordre ». Cependant, est-ce la bonne manière ? On peut se dire que dans notre enfance nous avons été au coin, que nous obéissions, et que nous ne sommes pas morts. Mais la société à bien évoluée et l’éducation ne devrait-elle pas en faire autant ? Au lieu de penser répression, pensons éducation !

Une punition vu par un enfant !

Vous vous souvenez certainement avoir été puni alors que vous n’y étiez pour rien, vous étiez dans l’incompréhension et non dans l’apprentissage d’une valeur. Alors la punition remplit-elle l’objectif fixé ? Figurez-vous que la punition sévère et régulière rendrait les enfants et ados moins sensibles, plus durs et augmenterait leur comportement antisocial. La punition n’est jamais bien vécue et les enfants peuvent nourri des rencoeurs face à elle.

L’ado peut enchaîner sur une série de représailles ou au contraire, la peur de la punition peut le pousser à la prudence constante pour ne pas subir l’humiliation.

L’éducation bienveillante est vu comme laxiste, mais ce n’est pas le cas ni le but, puisque l’objectif est d’éduquer afin que les enfants deviennent des adultes autonomes et responsables.

On peut faire autrement !

L’éducation voit ses actions sur le long terme et non sur l’immédiat comme la punition standard. L’investissement personnel des parents est donc obligatoire. La base de cette éducation est d’apprendre les règles à l’enfant, de prendre le temps de lui expliquer ce qui est possible ou non, les comportements attendus, leur sens etc… Souvent des enfants transgressent une règle par maladresse car ils ne savaient pas comment ils devaient se comporter. De plus s’ils font une bêtise alors qu’ils essayent un nouvel apprentissage, à vous, parents de ne pas vous fâcher mais de l’encourager et de le conseiller pour que la prochaine fois il y arrive.

En effet, comprendre que l’erreur permet l’apprentissage lui servira toute sa vie. Ils apprendront plus tard à trouver des solutions par eux-mêmes.

Et si en cette année 2019, nous abandonnions l’adage “Qui aime bien, châtie bien” pour “Qui aime bien, éduque avec bienveillance !”

Pour plus de renseignements sur l’éducation, rendez-vous congrès innovation en éducation qui se déroule sur Montpellier le 23 et 24 février. Prenez vite vos billets par ici => https://www.innovation-en-education.fr/billetterie/

Source : https://www.lalibre.be/lifestyle/psycho/education-existe-t-il-des-alternatives-a-la-punition-5c3e02c17b50a60724b5065d

0 responses on "La punition n’est plus la seule solution"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre