Se connecter

Comparaison avec le modèle éducatif Chinois




En Chine, le système éducatif chinois prône trois valeurs essentielles qui sont : rigueur, patriotisme et sélectivité. A la différence de la France qui est considérée comme laxiste au niveau de ses programmes et de son autorité dans les établissements scolaires.

En Chine l’éducation des enfants dans une famille est une question d’honneur alors les parents sont prêts à investir des fortunes pour que leur chérubins parlent au moins 3 langues, déjà avant le primaire.

L’école est obligatoire de 6 à 15 ans.

L’école primaire accueille les enfants de six à onze ans. Pour entrer au collège, les élèves passent un examen, le xiaokao (小考). Après trois années au collège, les étudiants peuvent choisir de s’orienter vers une école professionnelle, qui leur délivre rapidement un travail. Mais, ils ne sont pas nombreux à prendre cette décision.

La grande majorité des élèves passe un concours d’entrée au lycée, le zhōngkao (中考). « C’est quand vous intégrez le lycée que les choses se compliquent, nous explique Xujie, étudiant en ingénierie industrielle à Shanghai, ce sont trois années très intenses ». C’est le grand concours national d’entrée à l’université, le gāokao (高考), qui se joue à la fin.

Se reposer ? Pas question !

Dès la primaire, les écoliers suivent tous les jours des cours de chinois, de mathématiques et d’anglais, etc… Chaque lundi matin, ils se doivent d’assistent au lever du drapeau et chantent l’hymne national tous en coeur. Les élèves se mettent ensuite en rang, sans débordements, pour rejoindre la classe. Ils ont également une séance quotidienne d’exercices sportifs.

Les professeurs mettent un point d’honneur à ce que les salles restent silencieuses et que personne ne conteste ce que qu’il dit. Les enfants doivent un grand respect à l’instituteur. Il peut être mal vu de poser une question, car cela risque d’être perçu comme une remise en cause des connaissances du professeur. Un élève doit être poli et également très persévérant, car la concurrence est rude.

Nous sommes d’accord, rien à voir avec les commentaires de bavardage sur le bulletin de votre bout de chou.

« Le bonheur issu du bonheur n’est pas le vrai bonheur, le bonheur né de la souffrance est le vrai bonheur » (proverbe chinois)

Mais, un accès à l’éducation inégalitaire

En Chine, l’école est gratuite jusqu’à la fin du lycée. Très peu d’enfants issus des campagnes pauvres vont au delà du lycée. Cela représente souvent une perte de main-d’œuvre importante pour la famille. L’année universitaire coûte entre 5000 et 10000 yuans [650 à 1 400€]. Une somme considérable dans un pays où le salaire minimum est en moyenne – il varie selon les régions – de 200€. Cela créer alors un réel contraste entre les très riches qui dépensent énormément pour des études tandis que les populations pauvres (qui représentent un plus large pourcentage de la population globale) n’en ont même pas les moyens.

L’ironie du sort, c’est que quelques étudiants Chinois interrogés dirait qu’ils auraient bien échangé leurs places avec un étudiant américain ou européen, épuisé par leurs charges de travail.

Ce modèle vous inspire-t-il des changements à mettre en place dans le système éducatif Français ?

Source : http://www.lejournalinternational.info/chine-apercu-systeme-scolaire/

0 responses on "Comparaison avec le modèle éducatif Chinois"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X