Se connecter

Aîné, benjamin, cadet : comment gérer la place des enfants dans la fratrie ?




Enfant unique ou famille nombreuse, aîné ou benjamin… cela n’est pas sans conséquence sur le caractère de votre enfant. Sa personnalité va en effet dépendre en partie de sa place dans la fratrie. Un enfant se construit par rapport au milieu dans lequel il évolue, or la famille est son premier groupe social. Connaître l’influence du rang de naissance sur la personnalité de votre enfant vous permettra de l’aider à trouver sa place plus facilement.

Comment gérer la place de l’aîné dans la fratrie ? 

L’aîné est, dans un premier temps, un enfant unique qu’on vient déranger. Après avoir vécu seul avec ses parents, il doit s’adapter à l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille et cette naissance bouleverse ses habitudes. En grandissant, les aînés deviennent parfois des substituts parentaux lorsqu’ils s’occupent des plus petits et vont parfois plus participer au planning des tâches ménagères en se responsabilisant plus vite.

Son caractère : 

  • Ainsi, les aînés sont des défenseurs de l’ordre établi et s’opposent aux changements. Marc Sznajder dans son livre Les Aînés et les Cadets rappelle qu’il est souvent demandé aux ainés de montrer l’exemple. Ils doivent incarner les valeurs morales des parents. 
  • Les aînés ont également tendance à posséder un grand sens des responsabilités. Ils peuvent aussi être autoritaires, perfectionnistes et aiment la compétition.

Comment l’aider à trouver sa place dans la fratrie ? Préparez-le à l’arrivée du benjamin et rassurez-le sur le fait qu’il n’est pas en danger. Il faudra également veiller à ne pas faire reposer sur lui de trop grandes responsabilités. 

Comment gérer la place du benjamin dans la fratrie ? 

Le puîné se construit souvent en opposition avec l’aîné et affirme ainsi sa place. Le principal défi du benjamin est de s’intégrer à la famille tout veillant à être bien visible.   

Son caractère : 

  • Les benjamins seraient rebelles. Dans son livre Pourquoi les aînés veulent diriger le monde et les benjamins le changer, Michael Grose nous rappelle que les benjamins ont dû lutter pour faire leur place. Ils sont donc beaucoup plus ouverts au changement et aux idées nouvelles. 
  • Adaptables et sociables, ils ont su développer ces qualités pour se faire accepter. 

Comment l’aider à trouver sa place dans la fratrie ? Évitez la comparaison avec l’aîné. S’il est « l’enfant du milieu » valorisez-le pour nourrir son besoin de se singulariser. 

Comment gérer la place du cadet dans la fratrie

Sa réputation le précède et opère comme une prophétie auto-réalisatrice : chouchou, préféré, enfant gâté… Les parents ont gagné en aisance et ont tendance à être plus conciliants avec le petit dernier 

Son caractère : 

  • Il est parfois extraverti et aime faire le clown. 
  • A la fois surprotégé et tiré vers le haut par ses aînés, son rapport à l’autonomie est souvent ambiguë.

Comment l’aider à trouver sa place dans la fratrie ? Il ne faut pas le surprotéger et faire les choses à sa place. Essayez, autant que possible, de le laisser devenir autonome à son rythme. 

Conseils pour gérer les relations entre les enfants dans la fratrie

Attention cependant aux généralisations, le développement de votre enfant dépend de nombreux facteurs. La place dans la fratrie viendra s’ajouter à diverses influences tels que le sexe, le comportement des parents, l’âge des frères et sœurs, etc… Cela peut cependant vous aider à comprendre la personnalité de vos enfants et à les accompagner dans leur développement. 

La jalousie et les rivalités entre frères et sœurs sont chose courante, mais ne sont pas une fatalité. Rassurez vos enfants en leur montrant qu’ils ont des personnalités uniques, et veillez à accorder du temps seul à seul à chacun d’eux. 

Enfin, aidez-les à remplacer l’idée de compétition par l’idée de coopération, grâce à des jeux dits coopératifs ou à travers la participation aux tâches quotidiennes de la famille. Vous pouvez, par exemple, mettre en place un planning des tâches ménagères en veillant notamment à ne pas donner trop de responsabilités à l’aîné et à laisser le cadet faire certaines choses tout seul. Ainsi chacun se sentira à sa place !

0 responses on "Aîné, benjamin, cadet : comment gérer la place des enfants dans la fratrie ?"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X