Se connecter

L’Éducation oui, mais pas que…




Tous les enfants devraient avoir accès librement à l’Éducation à travers le monde. De nombreuses actions sont mises en place pour renforcer ce droit, qui hélas, n’est pas efficient dans certains pays sous développés. Mais qu’en est-il du “reste”? Parce que si l’éducation est essentielle à tout un chacun, les activités liées au bien-être le sont tout autant.

L’UNICEF a recueilli plus de 22 000 témoignages d’enfants de six à 18 ans. Si la majorité d’entre eux mangent à leur faim et ont un toit au dessus de leurs têtes, ceux qui pratiquent une activité extra-scolaire culturelle ou artistique se font plus rares. En effet, seulement 54% déclarent pratiquer une activité de loisirs comme la musique ou le dessin. Pourtant ces moments créatifs – hors du temps – axés uniquement sur le plaisir, le bien-être et le développement personnel sont un excellent moyen de mettre leur talent en exergue, de renforcer leur confiance en soi et tout simplement de se recentrer sur eux-mêmes loin des écrans omniprésents et des contraintes quotidiennes qu’ils connaissent déjà.

L’étude menée par l’Unicef dévoile des résultats alarmants; 73% des enfants et adolescents interrogés confient qu’il leur arrive d’être “tristes” ou “cafardeux”. Jusque là c’est normal, me direz-vous, seulement ça ne s’arrête pas là. 48% déclarent “n’avoir plus goût à rien” et 61% “perdre confiance en eux-mêmes”. Des questions plus spécifiques ont été posées uniquement aux adolescents; 22% d’entre eux affirment avoir déjà pensé au suicide.

Ces données doivent impérativement générées les prises de conscience qui s’imposent. Une des causes récurrentes qui est à l’origine d’une grande souffrance chez certains enfants est le cyber-harcèlement. Si la démocratisation d’internet et des réseaux sociaux est une force dans bien des domaines, elle est également le pire des fléaux dans certaines situations. C’est le cas pour les enfants pris pour cible par leurs camarades de classe et qui subissent un véritable acharnement nourrit par une déferlante d’humiliations.

Un réel travail de prévention est à réaliser au sein de toutes les écoles afin de sensibiliser les enfants à ce phénomène aux lourdes conséquences. Ils doivent comprendre la gravité du harcèlement de quelque nature soit-il.

Apprenons leur, à la maison comme à l’école, les valeurs fondamentales à une vie en communauté épanouissante et harmonieuse, pour nous mais aussi pour les êtres humains avec qui nous avons des interactions, comme la coopération, l’entre-aide, l’altruisme, le respect de soi et des autres, la communication non-violente, l’empathie et la bienveillance.

Source: http://www.francetvinfo.fr/

[contact-form-7 id=”4242″ title=”Newsletter_forum”]

0 responses on "L’Éducation oui, mais pas que…"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre