Se connecter

L’école de la créativité selon Ken Robinson




L’école tuerait-elle la créativité des enfants ? Sir Ken Robinson, pédagogue, décortique le système éducatif et pointe du doigt les mécanismes qui écrasent la personnalité et la spontanéité des élèves.

  1. La crainte de se tromper

Interdire à un enfant de se tromper est le plus grand frein à la créativité et le plus grand fléau de l’éducation actuelle !

  1. La hiérarchisation des matières

Le système éducatif classe les matières scolaires en différentes catégories : il y a les matières « nobles » et les matières « secondaires », c’est-à-dire qui sembleraient inutiles pour l’éducation.
Il y a d’abord les mathématiques, puis les langues ; on retrouve ensuite les sciences humaines et tout à la fin seraient classés les arts. Et même dans les arts, il y aurait un sous-classement ! Par exemple, « il est plus prestigieux d’étudier la musique que la danse ou le théâtre. »

  1. Plus dans la tête que dans le corps

En hiérarchisant les matières, on assiste à une « formation de têtes sans corps ! » Des professeurs d’universités qui ne prennent leur corps que pour un support pour poser leur tête ou encore des élèves qui sont plutôt manuels que cérébraux, et qui passent à côté de leur talent en pensant toute leur scolarité qu’ils sont mauvais.

Dans sa vidéo, Ken Robinson cite l’exemple de la chorégraphe Gillian Lynne, qui durant sa scolarité fut étiquetée comme “ayant des problèmes d’apprentissage” et envoyée en consultation chez un spécialiste. Ce dernier a montré qu’elle n’avait pas de troubles, simplement qu’elle avait besoin de bouger pour apprendre ! Il conseille alors à sa mère de l’inscrire dans une école de danse et Gillian découvre sa passion pour la danse. « C’est ainsi qu’elle devient danseuse étoile au Royal Ballet, puis monte sa propre compagnie de danse, crée les chorégraphies de certaines des comédies musicales les plus célèbres, inspire des milliers de jeunes et devient multi-millionnaire. »

  1. Vers une nouvelle éducation ?

Sir Robinson suggère d’en finir avec « le système obsolète d’éducation productiviste pour s’orienter vers une éducation qui exploite les richesses de l’être humain. » Il est nécessaire de développer tous les types d’intelligences, ce que l’on peut appeler les intelligences multiples : kinesthésique, corporelle, relationnelle, conceptuelle, logique, visuelle, …

Source : http://blog.deboutludo.com/

Une vidéo record sur TEDx, avec plus de 45 millions de vue. La preuve que cela bouge dans le milieu de l’éducation !

[contact-form-7 id= »4242″ title= »Newsletter_forum »]

0 responses on "L’école de la créativité selon Ken Robinson"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre