développement du cerveau de bébé

Le développement du cerveau de bébé : le guide

Comment évolue le cerveau de bébé

Le cerveau humain est une véritable prouesse de la nature. Il contrôle toutes les fonctions du corps. Grâce à lui, la motricité, l’équilibre, la mémoire et les émotions de bébé se développent à chaque seconde. Sa neuroplasticité signifie qu’il a la capacité de changer de structure en réponse à une expérience. De nombreux facteurs favorisent un bon développement du cerveau de l’enfant. Suivez le guide !

Les étapes du développement du cerveau de bébé

Dans le ventre de maman

Le cerveau du bébé commence à prendre forme vers la 3e semaine de grossesse. C’est à partir de la 7e semaine de grossesse que son développement passe à la vitesse supérieure. Les deux hémisphères se forment et grandissent. La matière grise est en pleine croissance. À sa naissance, un enfant a déjà des milliards de milliards de neurones

De 0 à 1 an

Lorsqu’il naît, un bébé humain a un cerveau moins développé que chez les autres primates. Les premières années de sa vie sont cruciales à la bonne maturation de celui-ci. Quand il vient au monde, l’enfant n’a pas encore tous ses neurones reliés les uns aux autres. C’est grâce aux expériences qu’il va vivre et aux stimulations de son entourage que les connexions vont avoir lieu. À chaque nouvelle interaction, à chaque nouvelle découverte, le cerveau change. Il s’adapte à son environnement.

Entre 1 an et 3 ans

À 1 an, bébé a déjà un cerveau dont la taille fait les 2/3 de celle d’un cerveau adulte. Celui-ci est toujours très malléable et fragile. Petit à petit, l’enfant acquiert des habiletés telles que la marche et le langage. L’ordre et la vitesse des acquisitions varient d’un enfant à l’autre. La petite fille ou le petit garçon commence à prendre conscience de son identité, de son nom et de son corps. Bébé comprend qu’il est une personne à part entière.

Aider son bébé à bien grandir

Lui parler 

Vous pouvez commencer à parler à votre progéniture dès la grossesse. En effet, il perçoit des vibrations. À partir du 5e mois, il commence même à entendre les sons. Non seulement cela permet le développement de l’acuité auditive, mais il ressent aussi l’émotion et l’affection dans votre voix. Parlez de votre journée, chantez, peu importe !

Une fois qu’il est venu au monde, même avant l’acquisition du langage, entendre du vocabulaire tous les jours contribue à la maturation de son cerveau. Aux alentours de 12 mois, il prononcera ses premiers mots grâce à ce qu’il aura entendu jusqu’alors. Le cerveau d’un nourrisson est même capable de distinguer des langues différentes. Si ses parents lui parlent chacun dans une langue bien définie, il n’aura aucun mal à les acquérir

Le câliner

Les contacts physiques sont primordiaux pour un bébé. Les sensations d’être pris, touché et transporté contribuent à la mise en place de nouveaux réseaux de neurones. Il a été prouvé scientifiquement que câliner un enfant a des effets positifs sur sa croissance. Ces expériences contribuent à la mise en place de systèmes qui aident à gérer le stress. On ne peut donc jamais trop faire de câlins et de massages à son enfant, il en a vraiment besoin.

Lui faire découvrir le monde

Pour aider votre enfant dans le développement de son intellect, faites-lui vivre de nouvelles choses au quotidien. Jouer, lire, aller au parc, rencontrer de nouvelles personnes, lui faire goûter de nouvelles saveurs. Tout cela est très utile pour aider votre bébé à grandir

Accueillir un nouveau-né dans la famille est aussi une bonne occasion de créer des liens dans sa communauté. Adhérez à des associations locales qui permettent aux jeunes parents de passer du temps ensemble. Votre enfant pourra lui aussi interagir avec ses pairs, ce qui est bénéfique pour sa maturation cérébrale.

Ce qu’il faut éviter pour un bon épanouissement de l’enfant

Culpabiliser

On le dit et on le redit : le parent parfait n’existe pas ! La culpabilisation est tout de même synonyme de parentalité, on ne peut pas s’en empêcher. On veut tous le meilleur pour nos enfants. La bonne nouvelle, comme nous l’avons vu plus haut, est que le cerveau d’un petit enfant est plastique. S’il est confronté à une situation négative ou stressante, les connexions formées peuvent assez facilement être défaites. Il suffira d’un peu plus de câlins et d’une chanson douce pour que le cerveau se régénère après un traumatisme léger. Vous voyez, inutile de culpabiliser si tout n’est pas parfait. De plus, culpabiliser engendre du stress et bébé le ressent. Une autre raison de l’éviter et de rester zen.

Ne pas respecter son sommeil

Pour bébé, le sommeil est indispensable à la maturation de son cerveau. Le repos favorise les diverses fonctions mentales comme la mémoire, le langage et les émotions. À la naissance, les enfants ont besoin d’environ 17 heures de sommeil par jour. À l’âge de 4 ans, il leur faut au minimum 11 heures de sommeil pour bien fonctionner durant la journée. Cela inclut bien entendu les siestes, bien que certains bambins soient plus actifs et résistants aux temps de repos. Lorsqu’il ne fait rien, le cerveau de bébé en profite pour mûrir. C’est vers 6 mois qu’un nourrisson est capable de « faire ses nuits », c’est -à -dire de dormir au moins 6 heures d’une traite.

Ne pas veiller à sa bonne santé

Si vous voulez que le cerveau de votre bébé se développe comme il se doit, vous devez veiller à ce qu’il reçoive les bons soins. Il est tout d’abord question de nourriture. Un enfant doit manger des aliments sains. Jusqu’à l’âge de 6 mois, la seule chose dont il a besoin c’est du lait, que ce soit au sein ou au biberon. Dès la période de diversification alimentaire, privilégiez les aliments nutritifs, riches en fer et en vitamines. Évitez les aliments transformés et trop sucrés. Régulièrement, pour vous assurer de son bon développement au global, faites aussi examiner votre enfant par un médecin.

Le cerveau humain est complexe. Les premières années de vie sont cruciales à son bon développement. Si le sujet vous intéresse, allez vite écouter l’épisode 4 de notre guide audio : La magie de la neuroplasticité.

Thématiques

Explorez l'univers d'IEE

Blogs de papas

Blogs de papas à explorer

Des blogs de papa à découvrir Il n’est pas rare de tomber sur un blog tenu par une maman. En trouver un qui est géré