Se connecter

Aïe Aïe Aïe reprise des devoirs




Nous vous donnons 10 conseils pour que les devoirs se passent au mieux et ne soient pas une corvée pour les enfants tant que pour les parents. N’hésitez pas à tester ces petites astuces et à donner vos résultats.

Le timing est important !

L’enfant doit prendre le temps de souffler de sa journée avant de commencer ses devoirs. Qu’il est une activité ou juste s’aérer la tête dehors ou en faisant un jeu avec vous, il doit prendre du temps pour lui. Le moment le plus opportun pour les devoirs est 1h après le retour de l’école et avant le diner. En effet, si on retarde, on précipite pour finir vite et passer à autre chose. Or il faut y consacrer le temps nécessaire et ne pas bâcler.

L’accompagner voire l’encadrer

Surtout lors de ses débuts, l’enfant doit apprendre une méthode de travail pour ensuite être autonome. L’accompagnement est essentiel au début et se réduit au fil des classes et de la maturité de l’enfant.

Les devoirs sont la corvées de trop

N’oubliez pas que votre enfant a fait une grosse journée comme vous, il est fatigué, et a encore des devoirs à faire. Si il y a un gros blocage sur un exercice prenez le temps qu’il faut pour qu’il comprenne, mais généralement, ne dépassez pas les durées conseillées en semaine.

  • CP : 15 minutes
  • CE1-CE2 : 20 minutes
  • CM1-CM2 : 30 minutes
  • Au collège : 1 heure

Le week-end peut être plus chargé si nécessaire. Incitez-le à réaliser au plus tôt ses devoirs pour profiter de son week-end.

Vous êtes parents pas instituteurs

L’enfant peut vous solliciter pour réciter sa leçon ou demander un avis mais vous ne devez imposer votre présence et vos méthodes.Sinon les enfants ne sont pas capables de faire leur devoir sans un adulte près d’eux. Un élève moyen doit être autonome en CE2. L’enfant doit avoir confiance en ses capacités et pas en celles de ses parents.

La compréhension c’est l’essentiel

Avant d’apprendre, il faut comprendre, sinon c’est l déception au prochain examen. N’hésitez pas à lui poser des questions formuler autrement et à l’inciter à ce qu’il pose des questions en classe.

En aucun cas lénervement nest présent

Vous ne comprenez pas pourquoi il ne comprend pas ou pourquoi il n’arrive pas à apprendre ? Tous les parents ont été confronté à ce problème. Essayer de rester diplomate et proposez-lui une pause ou de revoir le lendemain, les leçons ont besoin d’être mûries pour être bien apprises. Surtout, valorisez ce qu’il a compris et appris.

 Le chantage na pas sa place

Les devoirs ne doivent pas être accompagner d’un chantage matériel ou autre. Faire ses devoirs ne doit pas induire d’avoir un récompense, ne le menacer pas non plus en le lui interdisant son activité s’il ne fait pas ses devoirs. L’un ne doit pas pouvoir acheter l’autre.

Pas de pression

Même si vous êtes inquiets concernant les résultats scolaires, vous ne devez pas le montrer à votre enfant, cela peut avoir un effet dévastateur et peut altérer sa confiance en lui.

Doù vient le problème ?

Pourquoi certains travaillent sans cesse sans résultats et d’autres ont d’énormes facilitées ? Si votre enfant est touché par des échecs à répétitions, prenez rendez-vous avec le professeur afin de voir avec lui ce qui ne va pas, cela peut parfois être facilement régler et l’élève peut reprendre une scolarité plus sereine.

Vous nêtes pas seuls

On y pense pas souvent, mais vous avez peut-être un voisin ou un tonton qui pourrait faire faire les devoirs de temps à autre. Vous avez le droit de passer le relais, voire un professeur particulier.

Pour plus de renseignements sur l’éducation, rendez-vous au congrès Innovation en éducation qui se déroule le 23 et 24 février sur Montpellier. Prenez vos billets : https://www.innovation-en-education.fr/billetterie/

Source : https://www.magicmaman.com/,10-conseils-pour-gerer-les-devoirs,3327827.asp

0 responses on "Aïe Aïe Aïe reprise des devoirs"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X