Se connecter

Mon enfant décroche à l’école, que faire ?





Un enfant peut être un très bon élève, jusqu’au jour où il décroche complètement. Souvent la chute peut se faire très rapidement, même en un seul trimestre. Mais alors, comment mon bambin a t-il pu être si assidu pour maintenant tout laisser tomber ? Les parents se retrouvent souvent complètement désemparés face à se genre de situation.

Votre enfant sèche les cours, ses notes dégringolent, il est puni de plus en plus régulièrement… Quels sont les signes à repérer ? Quel rôle pour vous, les parents ? Comment les faire raccrocher ? 

Les facteurs pour comprendre

  • problème de comportement : qui entraine un large lot de punition, alors l’enfant se braque et se positionne contre l’école.
  • problème d’intérêt : ces élèves là ne trouvent pas de motivation à travailler car les cours ne les intéressent pas et ils ne se sentent pas à leur place en classe. Ils développent trop de retard dans les programmes scolaires alors ils finissent par décrocher.
  • problème personnel : à cet âge de construction, si l’enfant a rencontré un grand problème dans sa vie personnel, alors décrocher à l’école est sa façon d’exprimer son mal-être. (décès, divorce, peine, dépression…)

Les signaux à repérer

Il faut être attentif au fléchissement des résultats scolaires et à l’absentéisme de votre enfant. Le but n’est pas forcément de punir mais plutôt de comprendre ce qui ne va pas.

Attention aussi à ne pas laisser l’enjeu scolaire envahir tout l’espace et devenir la préoccupation centrale, le seul sujet des interactions avec les enfants. Plus les parents exercent une pression importante, plus l’enfant freinera et essaiera de s’y soustraire.

D’autres comportements sont susceptibles d’alerter. En premier lieu, la récurrence de plaintes somatiques. Surtout si les maux de tête ou de ventre s’évaporent le week-end et pendant les vacances scolaires. Ensuite, l’opposition et l’agressivité, mais aussi l’angoisse de la note et de l’échec. Mais aussi, la consommation de cannabis et l’addiction informatique, notamment aux jeux vidéo, peuvent aggraver le décrochage scolaire.

Comment enrayer immédiatement le décrochage ?

La meilleure solution, selon des professionnels, pour les jeunes souffrant d’anxiété ou de dépression sévère, il est préférable d’opter pour un professeur à la maison car le processus de guérison est long, environ dix-huit mois. Cela leur permet de valider leur année scolaire en attendant leur réintégration une fois guéris.

Comment les faire raccrocher?

Plusieurs dispositifs existent pour réintégrer les élèves déscolarisés : établissements de réinsertion scolaire (ERS), lycées dits alternatifs, tels les micro-lycées, lycées autogérés ou collèges expérimentaux, classes relais…

Il faut d’abord rétablir un cadre clair, avec des horaires à respecter. Ensuite, ces écoles mettent en place un système de tutorat jeune/adulte avec des rendez-vous hebdomadaires et un bilan toutes les six semaines dans lesquels le projet personnel de l’élève est central. Ils considèrent les parents comme de vrais partenaires. C’est important de redonner une place et un rôle aux jeunes, pour qu’ils ne soient pas convoqués seulement en cas de problème.

 

Source : https://www.psychologies.com/Famille/Education/Scolarite/Articles-et-Dossiers/Le-decrochage-scolaire-n-est-pas-une-fatalite/1Comment-enrayer-le-decrochage

0 responses on "Mon enfant décroche à l'école, que faire ?"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X