Les systèmes éducatifs étrangers, sources d’inspiration

Les systèmes éducatifs étrangers, sources d’inspiration

Comment s’inspirer des pratiques éducatives étrangères qui font leur preuve ?

On a tendance à l’oublier, mais le système éducatif français n’est pas appliqué à tous les pays du monde. Si les élèves vivant dans l’hexagone ont beaucoup de chance sur de nombreux points, nous pouvons nous inspirer de pratiques pédagogiques observées au-delà de nos frontières. Suivez-nous dans ce tour du monde des pédagogies inspirantes à l’étranger.

Systèmes éducatifs en Europe

La Finlande

Le système éducatif finlandais, qui était auparavant centré sur l’évaluation des acquis, a été réformé en 2007. Aujourd’hui, il est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Il y a plusieurs explications à cela. D’abord, les enseignants font l’objet d’une sélection rigoureuse et ils ont un salaire bien plus élevé qu’en France. Ils disent aussi avoir de bonnes conditions de travail, ce qui est important pour pouvoir transmettre leurs connaissances et leurs compétences.

Du côté des enfants, peu importe leur niveau, ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé. Par conséquent, la Finlande a un très faible taux de redoublement. Les élèves, à travers différents modules, sont formés dès le plus jeune âge à devenir des citoyens empathiques et serviables. Aussi, ils découvrent le monde du travail plus rapidement qu’en France, ce qui leur évite de faire des erreurs d’orientation

L’Estonie

L’Estonie bat un bon nombre de records aux tests PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves). En lecture, en mathématiques et en sciences, les petits Estoniens sont de véritables champions. Le système éducatif de ce pays, basé sur l’autonomie, est une priorité nationale. 

Les élèves reçoivent une éducation de base entre 7 et 15 ans. Les domaines étudiés par tous incluent une éducation personnelle, sociale et sanitaire, ainsi qu’une éducation à la citoyenneté et la formation professionnelle. Cette dernière met l’accent sur la connaissance de soi et des métiers pour mieux s’orienter. 

Le Danemark

Dans le système éducatif Danois, le bien-être des enfants est primordial. Ils suivent des cours d’empathie, ne reçoivent pas de notes avant 14 ans et ont souvent l’occasion d’aller apprendre en forêt avec leur enseignant. Ils tutoient les adultes de l’école et peuvent aller et venir dans leur classe comme bon leur semble. Ils sont comme à la maison.

Au centre des apprentissages, il y a le travail en groupes et la coopération. Les enfants apprennent la vie en communauté. Même en primaire, ils ont plusieurs professeurs, tous spécialisés dans leur matière. Ils viennent à tour de rôle dans la classe de chaque niveau. Aussi, au Danemark, le redoublement n’existe pas.

L’Allemagne

Dans ce pays, il y a une notion à la base du système éducatif appelée « Bildung ». Selon celle-ci, en grandissant, chaque enfant doit développer sa personnalité, son individualité et ses propres talents. Comme au Danemark, le travail en classe se fait majoritairement par petits groupes. Les élèves sont encouragés à débattre, à écouter leurs camarades, à échanger leurs points de vue pour arriver au résultat demandé.

En Allemagne, les vacances scolaires sont plus courtes. Seulement 6 semaines environ. En contrepartie, les enfants terminent les cours entre 12h et 15h. Cela leur donne du temps pour faire leurs devoirs, découvrir des activités extrascolaires et passer du temps avec leurs amis. Grâce à cela, ils sont plus ouverts sur le monde en dehors de l’école et ils peuvent commencer à s’orienter dès 10 ans !

L’école dans le reste du monde

La Chine

Le système scolaire Chinois est très strict et compétitif. L’absentéisme et le décrochage y est aussi élevé. Même s’il a mauvaise réputation, il a certains côtés inspirants. Par exemple, la classe renversée est une méthode prisée dans les écoles chinoises. L’élève apprend la leçon chez lui et arrive à l’école le lendemain avec un certain nombre de connaissances. Cela lui permet de poser des questions pertinentes et de passer directement à la pratique. Il n’est pas rare, d’ailleurs, de voir des enfants donner un cours à leurs camarades. En Chine, également, de belles valeurs telles que la politesse et le respect des autres sont enseignées.

Le Japon

Au pays du soleil levant, il y a deux aspects positifs majeurs au niveau du système éducatif. Tout d’abord, le niveau de respect global. Dès leurs premières années de scolarité, les élèves participent aux tâches de l’école. Par exemple, ils nettoient leur classe et aident au service à la cantine. Ce n’est pas un hasard si les rues de Tokyo sont si propres ! De plus, les instituteurs sont non seulement respectés par les élèves, mais aussi par les parents. D’autre part, la culture a une grande place au sein de l’éducation japonaise. Les Japonais apprennent la musique et les arts plastiques très tôt.

L’Australie

En Australie, les grandes vacances vont de décembre à février. Mais ce n’est pas la seule différence avec le système scolaire français. Là-bas, l’enfant est apprécié et accompagné dans son individualité. Chaque élève est libre de choisir ce qu’il a envie d’apprendre, selon ses domaines de prédilection et les choses qu’il aime faire. Les petits australiens ont aussi accès à des leçons qui les ouvrent au monde et vers leur avenir. Par exemple, ils apprennent à parler en public et font du développement personnel. À partir de la seconde, leur attitude et les efforts fournis sont pris en compte dans leur notation.

Le Royaume-Uni

En Angleterre, les enfants savent lire et écrire des phrases bien avant leurs camarades français. De nombreux artistes et scientifiques sont issus du système éducatif anglais. William Shakespeare et Stephen Hawking peuvent être cités. Au Royaume-Uni, les jeunes écoliers sont encouragés à être autonomes. Ils sont autorisés à aller aux toilettes ou chercher du matériel au fond de la classe sans demander la permission. Leurs enseignants les poussent à s’exprimer le plus possible, sans jamais les réprimander. Comme au Japon, le respect et la politesse sont de mise dans les établissements scolaires

Les enfants du monde entier n’ont pas tous le privilège d’aller à l’école tous les jours. Tandis que certains systèmes devraient être modifiés au plus vite, d’autres sont de véritables sources d’inspiration pour le bien-être et le développement des élèves.

Pour en savoir plus sur les différents systèmes scolaires, abonnez-vous au magazine Innovation en Éducation.

Thématiques

Explorez l'univers d'IEE