Se connecter

Education alternative : que propose l’étranger ?




De plus en plus d’établissements proposent des pédagogies alternatives tournées vers l’individu aussi bien dans le secteur privé que dans le public.

En effet, beaucoup d’enseignements se rendent compte que la difficulté d’apprentissage est bien réelle et qu’il est nécessaire de modifier voire recomposer le système pédagogique.

 

  • Ecoles privées hors contrat : ces écoles n’ont pas de contrat avec l’Etat, elles ne sont donc pas soumises aux horaires, ni aux programmes, ni aux méthodes pédagogiques enseignées par l’éducation nationale.

 

  • Méthode Montessori : plus d’un tiers des écoles indépendantes ayant ouvert en 2013 revendiquent leur système éducatif. Il repose sur respect du rythme de l’enfant, leur liberté de mouvement de liberté dans la prise de décisions, ainsi que le développement de l’autonomie.

 

  • Pédagogie Steiner-Waldorf : ouverture sur le monde, apprentissage de plusieurs langues vivantes dès le cours préparatoire, stages en milieu agricoles, jardins d’enfants.

 

  • Méthode Freinet : lier l’apprentissage aux besoins réels de l’enfant. Tout comme la méthode Montessori, la pédagogie Freinet vise à respecter le rythme de l’élève.

 

Mais la France n’est pas le seul pays à innover son système éducatif. Bien au contraire, de nombreux pays s’y sont mis bien avant et excellent en la matière…

 

Québec: l’école jonathan, le secteur public en pointe

 

Fondée en 1974, cette école fait partie du réseau des écoles publiques alternatives au Québec, et qui compte 31établissements.

Cette pédagogie innovante propose des journées sous forme d’activités, de projets et d’ateliers choisis par les enfants, tandis que les parents, eux, contribuent de façon communautaire à la pédagogie ainsi qu’à la gestion administrative.

 

Grande Bretagne: la brockwood park school : un lieu d’exception

 

Fondée en 1969, cette école située dans le sud de l’Angleterre est internationale dans le niveau primaire et secondaie.

Le lycée fonctionne en internat et accueille une soixantaine d’élèves venus du monde entier chaque année. Chaque élève est suivi par un professeur tuteur.

 

Italie: Reggio Emilia: l’enfant au centre

 

Au départ, la Reggio Emilia était une école municipale. Puis, elle est devenue un véritable modèle interational et un réseau comptabilisant 43 écoles qui conçoit ses propres programmes pédagogiques.

L’apprentissage se fait par le jeu, la créativité, le contact direct avec la nature. L’école toute entière est conçue comme un atelier d’expérimentation pour l’enfant.

 

Espagne: Ecole Els Alocs, l’éducation lente

 

Cette école primaire, située près de Barcelone, prône une éducation lente. Une pédagogie qui suit la lignée du mouvement Slow, né en 1986 en Italie.

Ici, c’est l’enfant qui décide des activités qui vont être faites en classe (dessin, judo, piano…).

 

Finlande: Ecole Joensuu: le meilleur système éducatif ?

 

C’est en Finlande que le système éducatif est le mieux reconnu. L’établissement public Joensuu fait partie d’un projet de sept écoles remarquables.

Les principes fondamentaux inculqués sont la responsabilisation précoce, l’absence de stress, pas de redoublement, des enseignants bien payés mais surtout, bien formés.

 

Source: http://www.leparisien.fr 

0 responses on "Education alternative : que propose l’étranger ?"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X