Se connecter

Le silence et ses vertus




Nous y pensons peu, pourtant le silence peut avoir de grandes vertus, sur nous mais aussi sur nos enfants.

En tant que parent, il n’est pas rare d’avoir espéré, rêvé de silence. Il en devient alors sacré. Si le silence devient autant une bouffée d’oxygène, il est alors probable que celui-ci puisse avoir des vertus également sur les enfants.

Le silence permet de se recentrer mais aussi de se concentrer. Une étude a été mené sur des enfants grandissant dans un environnement bruyant de ceux qui grandissent dans un environnement calme. Ces derniers ont obtenu des résultats bien plus positifs que leurs camarades. Leur concentration, leurs capacités de compréhension et de mémorisation sont optimales et donc efficaces.

En effet, le bruit dissipe. L’enfant doit accorder plus d’énergie puisque son travail pour apprendre est multiple : faire abstraction du bruit, travailler sur la tentation quelquefois d’écouter ce bruit, et être attentif, apprendre.

Le silence est également réparateur. Effectivement, nous savons tous que le bruit, nuit. Qui n’a pas été fatigué en présence de nuisances sonores, qu’elles soient ponctuelles ou de manière continue ? Certains bruits nous sont tellement familier que nous n’avons même plus conscience de leur existence. Ce n’est pourtant qu’un leurre. En effet, notre corps lui, subit. Le bruit fatigue, rend irritable, trouble le sommeil, augmente les hormones du stress et le risque cardiovasculaire. Il altère l’audition, provoque des acouphènes, diminue la mémoire, les facultés cognitives et les capacités de concentration, favorise la déprime et la baisse de motivation. D’autres impacts délétères ont également été signalés, notamment une réduction des défenses immunitaires. Autant de facteurs qui nous poussent à être davantage vigilant concernant le bruit.

Le silence quant à lui, permet la connexion avec soi, et ce à tout âge. Apprendre à l’enfant d’apprécier le silence et non de le fuir est un facteur favorisant son développement.

Les lieux propices au silence :

  • la forêt
  • la montagne
  • la campagne
  • les endroits enneigés. La neige absorbe le bruit, offrant aux heureux chanceux la possibilité de déguster un silence divin.
  • etc

 

En bref, la nature est un endroit propice pour échapper à l’effervescence des villes.

Le silence de la nature est réparateur. Le mot “silence’ n’est peut-être pas le plus approprié dans ce cas, nous pourrions davantage parler de chant de la nature.

Il est donc bon de faire du silence une pause bien être, un instant agréable, et non une frustration à combler comme il est souvent coutume de faire dans nos sociétés occidentales.

 

0 responses on "Le silence et ses vertus"

Laisser un message

Conception © Neo-bienêtre  
X